Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Un partisan de Mélenchon lui demande de faire son "coming out" sur le "frexit"

24 Juin 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Euroboycott, #Qu'est-ce que la "gauche", #élection 17

Origine Vincent Christophe Le Roux

Message à Jean-Luc Mélenchon que je viens de publier sur un groupe qui lui est dédié (vendredi 24 juin 2016, 18h59)

Jean-Luc, tu as encore dix mois pour t'en expliquer, pour présenter des arguments solides et nombreux démontrant pourquoi il faut le faire et comment on va le faire. Et aussi pour délégitimer toutes celles et tous ceux qui prétendront que c'est un repli nationaliste.

Je parle bien sûr de la sortie de l'UE. Elle est indispensable car on ne réussira jamais à changer assez profondément le système de l'UE qui a été construit et verrouillé depuis 60 ans. Ce sont TOUTES les institutions qu'il faudrait révolutionner. Ce sont TOUS les actes juridiques de droit originaire et de droit dérivé (soit des dizaines de milliers de pages de dispositions) qu'il faudrait réformer. Ou alors on changerait quelques trucs et on devrait accepter de garder toute le reste ? Une telle perspective est inacceptable car tout le système est véreux, détestable, hostile. Tout le système est devenu inacceptable.

Il ne s'agit donc pas de changer l'UE mais de s'en libérer et comme l'a dit Alexis Corbière dans Libé ce vendredi, il faut "repartir d'une page blanche et proposer des coopérations". "Repartir d'une page blanche" c'est donc repartir de zéro. Ce n'est pas changer l'existant... Et "proposer des coopérations", c'est repenser l'avenir européen en termes de logique "intergouvernementale" et non de "supra-nationalité". On en revient toujours à l'éternel débat européen, qui existait déjà avant l'UE...

Prenant acte de cela, plutôt que d'insister sur le scénario dont tu es actuellement partisan (lequel repose sur une action en deux temps : 1/ plan A consistant à faire pression sur les partenaires pour changer l'UE puis 2/ plan B si on échouait), il faudrait, à mon avis, que tu dises - dès maintenant et très clairement - que toi élu à la Présidence de la République, tu organiserais avant la fin de 2017 un référendum demandant aux Français s'ils veulent ou non rester dans l'UE.

Pendant les mois qui s'écouleraient entre ta prise de fonction en mai et le référendum (organisé par exemple en décembre pour que le débat ait le temps de s'organiser et soit approfondi), ton gouvernement et certaines institutions de la République travailleraient en secret à la préparation technique du "FREXIT".

Jean-Luc, si tu t'engageais - clairement et fermement dès maintenant, et tes principaux soutiens avec toi - dans l'organisation de ce référendum, tu verrais arriver vers toi des soutiens nouveaux par millions. Ce serait la garantie de ton élection.

Parce que contrairement à ceux qui sont partisans d'une sortie pour pouvoir plus aisément mettre en oeuvre un projet réactionnaire et raciste, NOUS avons la détermination de rendre possible une société humaniste, de contribuer à apaiser les tensions dans le monde et à y augmenter le bien-vivre partout et au bénéfice de l'ensemble des êtres humains, pas seulement de quelques-uns.

Donc nous n'avons aucune raison d'abandonner aux fascistes, aux nationalistes, aux racistes, aux égoïstes, le combat libérateur de la sortie de l'UE. Parce que sortir de l'UE, ce n'est pas du "fétichisme" (pour reprendre un terme que tu avais évoqué lors du sommet du plan B à Paris), c'est seulement la condition sine qua non de notre renaissance. Je sais que tu le sais. Mais tu as choisi une stratégie qui veut que tu montes en puissance si j'ose dire progressivement dans l'hostilité à l'UE. Tout le monde ou presque a bien noté ton évolution et il est temps désormais que tu franchisses le Rubicon ! La pédagogie a fonctionné et en ces jours de Brexit, tu as une fenêtre de tir inespérée. Saisis cette opportunité. Ne laisse pas à Le Pen cette opportunité de prospérer.

Outre la libération de l'UE, l'autre combat majeur et symétrique est la révolution copernicienne à instituer avec la 6e République, combat qui ne peut qu'aller de pair avec la libération de l'UE. C'est pourquoi il faudra lancer les deux en simultané même si l'un n'aboutit qu'après l'autre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

morvan 24/06/2016 20:59

Il n'y a pas une citation qui dirait "Gardez-moi de mes amis, mes ennemis, je m'en charge" ?