Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Malgré le vote populaire, le Brexit n'aurait pas lieu ?

24 Septembre 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Euroboycott, #Impérialisme, #GQ, #Royaume-Uni, #Qu'est-ce que la "gauche"

Mais comment réagiront les britanniques?

Mais comment réagiront les britanniques?

Note du 24 septembre : la réélection triomphale de Jeremy Corbyn, crypto-probrexit, à la tête du parti travailliste déjoue la stratégie d'annulation la plus simple, qui consistait à organiser une élection générale en faisant gagner le parti travailliste qui l'aurait mis dans son programme, la légitimité de l'élection parlementaire surpassant largement celle d'un referendum. L'accomplissement réel du Brexit reste improbable, mais il commence à se concrétiser.

Note du 10 juillet : le gouvernement britannique vient de donner une réponse négative officielle à la demande de deuxième référendum, signée par quatre millions d'idiots. Idiots non parce qu'ils sont contre le Brexit car ce peut être pour certains leur intérêt de classe, mais idiots parce qu'il est quasi certain qu'un second référendum dès cette année donnerait le même résultat, sans doute même, de leur point de vue, aggravé. Idiots aussi parce qu'ils attaquent de front le mythe démocratique sur lequel repose la société bourgeoise. Il faut aussi "donner du temps au temps", c'est à dire à la propagande, la provocation raciste, et au sabotage méthodique de la vie quotidienne pour que les malvotants changent d'avis. Le revote des Britanniques passera donc probablement par le biais d'élections générales dont l'enjeu sera de déclencher, ou non, le Brexit (voir ci dessous PS).

Version initiale en ligne dès le 24 juin

On n'a jamais vu de politique européenne corrigée, amendée, ou stoppée par un vote populaire dans aucun des pays européens, depuis le commencement de l'intégration euro-occidentale en 1948. Sans un puissant mouvement populaire pour le valider, est fort probable qu'il en sera de même pour ce Brexit qui provoque tant de panique dans la bourgeoisie mondiale, et chez nous un certain contentement. Ça nous fait du bien de voir leurs mines dépitées. Mais c'est loin d'être fait car les forces politiques qui ont soutenu le "leave" sont grandement inconsistantes, opportunistes, et corruptibles. Une valise remplie de pognon, un coup de pression, un compromis sur le dos des immigrés devrait suffire à en calmer beaucoup.

Cette panique des élites et de la petite bourgeoisie mondialiste s'explique par deux choses : le caractère fatidique et irréversible de l'unification européenne sous l'égide de l'oligarchie internationale semble enrayé. Et l'unité de l'Occident, qui est le vrai nom que doit porter le vrai sujet géopolitique actuel auquel nous portons allégeance est remise en cause parce que le Royaume Uni sert d'articulation entre l’Amérique du nord et l'Europe continentale, mais aussi avec une part non négligeable du troisième monde (comme l'Inde ou l'Afrique du Sud).

Il s'agit là d'un scandale mondial qui ne peut pas continuer, et d'un défi qui ne doit pas rester impuni.

Dans les faits rien ne justifie une telle panique économique et ils vont bientôt s'en apercevoir (à commencer par les naïfs qui se sont fait plumer sur les marchés la nuit même du referendum). Mais il se dessine une politique de sanctions contre la Grande Bretagne. C'est que ces gens de Bruxelles et de Washington ne comprennent pas autrement la politique étrangère : Désaccord, litige? sanction ! les Britanniques vont soudain être traités comme n'importe quel Russe, et se voir infliger des brimades collectives tout à fait arbitraires, comme par exemple pour commencer l'imposition punitive d'une visa d’entrée en UE, présentée comme une conséquence directe de leur vote. Ou le sabotage de leur championnat de foot, par pression sur les joueurs étrangers !

Mais outre ce prurit disciplinaire qui pourrait s'avérer contre-productif, il s'agit aussi d'intimider les britanniques de l'intérieur, ces "ploucs" de la campagne qui au dire de la presse sont sortis des rails de la civilisation et ont entrainé avec eux dans la barbarie leurs compatriotes "hypes" bouffeurs de sushis de Londres et des autres centres-villes, et qui nous appellent à leur secours. Une intervention humanitaire s'impose, et non seulement l’Écosse mais aussi Londres menacent de faire sécession. Dès l'annonce du vote commence une manipulation à grande échelle de la "jeunesse" qui aurait voté contre le Brexit, dans la mesure où elle a voté.

(Pauvres écossais! ils ne savent pas ce qu'ils font! Croient-ils vraiment qu'ils seront mieux traités par Bruxelles que par Londres, croient-ils vraiment que Bruxelles les traitera mieux qu'elle n'a traité l'Irlande?)

Un certain nombre de calamités quotidiennes vont donc aggraver singulièrement la vie de ces ouvriers et de ces chômeurs mal-pensants dans les prochains mois. De plus il se dessine une stratégie pour gagner du temps de manière à créer une situation favorable pour un deuxième vote, tout en organisant un chaos de mauvais augure. On a fait revoter les Danois, les Grecs, les Irlandais, on a contourné les votes des Hollandais et des Français. Les Britanniques ne feront pas exception, ils connaitrons à leur tour l'humiliation nationale parce que les élites qui disposeraient du pouvoir de s'y opposer ne le feront pas. Bien au contraire ils organiseront le contournement du Brexit. Peut être l'assassinat de Jo Cox montre-t-il la voie implacable qu'il vont emprunter.

A moins que ...

GQ, 24 juin 2016

PS : si on ne trouve pas dans le personnel politique anglais l'équivalent de Sarkollande pour bafouer le vote populaire (et je ne vois pas pourquoi on ne le trouverait pas, ce n'est pas parce que les élites britanniques se gargarisent de liberté et de démocratie qu'elles sont démocrates en réalité, bien au contraire) il restera l'option "révolution colorée", qui est de faire exiger par un mouvement de jeunesse crétin utile sytle "antifa", et/ou "generation y", dans la rue, un nouveau vote, au nom de la jeunesse, de l'antiracisme, et s'appuyant sur les centres villes embourgeoisés, et en exploitant des provocations d'extrême droite. Et ça commence déjà : une pétition pour un deuxième vote a obtenu 300 000 signatures en quelques heures, et trois millions en trois jours, dans de conditions plus que suspectes ... en cas de besoin le Maidan londonien est dans les tuyaux, car le Royaume Uni est au cœur de l'impérialisme et mille fois plus important que l'Ukraine.

PPS 28/6 : il semble que le camp du Brexit soit en train de saborder sa crédibilité, et que se mette en place au plus vite un pur et simple déni du vote populaire : le gouvernement britannique va tout simplement s'abstenir d'engager la procédure de sortie de l'UE, comme l'annonce John Kerry. Ils vont prendre le risque de s'opposer de front à la volonté populaire (qui, comme ils disent, n'est qu'un groupement conjoncturel de vieillards racistes, chauvins et timorés, une force tout à fait minable !). Alors? et bien on verra s'ils l'emportent en paradis. Quant aux gesticulations de Hollande, qui prétend exiger maintenant un départ immédiat, elles valent ce que vaut le personnage.

PPPS 3/7 : Voici ce qui se passer : il y aura bientôt après une bonne mise en condition de l'opinion des élections anticipées au parlement britannique, où les deux partis tory et labour proposeront dans leur programme d'annuler le Brexit (s'il le faut, on virera Corbyn avant), on laissera UKIP faire un bon score mais jamais assez pour être majoritaire, et dans le pire des cas on fera une grande coalition gauche droite SNP! London vaut bien une messe !

La seule porte de sortie, c'est que l'aile gauche du labour en garde le contrôle, et surtout qu'elle assume enfin la volonté populaire de recouvrement de sa souveraineté, ce qui n'est pas gagné, quand on voit les errements d'un Ken Loach, pour ne parler que de lui.

Partager cet article

Commenter cet article

Gourmel Michel 02/07/2016 12:19

Britanniques, Français et néerlandais prisonniers de l’UE
Francis Wurtz, le garde chiourme de l’UE, HD du 30/6 au 6/7/2016
Un article particulièrement répugnant de Wurtz contre le Brexit en page 29 de l’HD 21.956.
https://franciswurtz.net/2016/06/30/le-contre-exemple-britannique/
----- En commençant par le mensonge habituel des pro-UE comme Wurtz (PAM, PLH de l’Huma ou pierre Laurent du PCF) qui confondent volontairement l’UE et son ennemie : les peuples d’Europe, et appellent l’UE qui fait gerber : « l’Europe » pour mieux tromper lecteurs, auditeurs et électeurs ----- Wurtz n’a rien trouvé à redire au coup d’État US-UE-Nazi en Ukraine (rien en tout cas en février et mars 2014, sans fouiller tout son bloc note écœurant)

Continuons par les chiffres, en théorie incontournables, citons Wurtz : "multiplié les mensonges éhontés, comme celui des fameux « 350 millions de Livres » prétendument versées chaque semaine par le Royaume-Uni à l’UE", cela n’est pas si évident que cela :
Pour le Monde, la contribution britannique : 11,3 milliards £ soit 14 milliards € en 2014
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/16/brexit-que-pese-le-royaume-uni-dans-le-budget-europeen_4866410_4355770.html
Pour TV5 monde, la contribution nette était de 12,9 milliards de livres en 2015 !
http://information.tv5monde.com/info/brexit-le-royaume-uni-et-l-ue-en-chiffres-et-polemiques-113830
Pour les Échos 24,4 milliards € en 2014 et, en retour, de 5,7 soit 18,7 milliards € nets versés
http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211002190358-brexit-la-contribution-britannique-a-lunion-europeenne-enflamme-le-debat-2004183.php
Difficile donc de trouver les vrais chiffres, visiblement, les gouvernements de l’UE, les cachent aux peuples, car les pro-UE ont honte et me mentent de manière … éhontée !

Cherchons autrement :
« 350 millions par semaine », soit 18,2 milliards de £ 1 £ = 1,19160 € ou 21,7 milliards €, c’est donc, peut-être, à vérifier, un peu au dessus de la réalité, mais en France la classe politique nous a habitué à des mensonges bien plus éhontés, tout particulièrement les pro-UE qui prétendent souvent que la France est bénéficiaire de l’UE, avec toutes les subventions qu’elle reçoit comme l’agriculture ou les opérations cœur de bourg … : En réalité, la France est déficitaire nette, et beaucoup plus encore que les britanniques, le double peut-être ? (*)

Wurtz : « Malheureusement, tout indique que la voie choisie pour exprimer cette colère et cette frustration risque fort d’enfoncer encore plus le peuple britannique dans l’impasse »

Wurtz se cache derrière les partisans de l’UE qui ont trompé le peuple et l’ont mis dans l’impasse, multipliant, depuis le 24 juin, les menaces, les intimidations, les violences, déclenchant immédiatement une grande campagne anti-démocratique, pour faire passer des pro-Brexit pour des crétins, et revoter jusqu’à ce qu’ils se soumettent au diktat de l’UE, pour garder prisonniers les britanniques ! Ce ne sont pas les partisans du Brexit qui sont tombés tous seuls dans l’impasse, ce sont les menteurs comme F. Wurtz qui les ont piégé et ont fait croire que l’UE est une démocratie, alors qu’elle rejette tous les votes qui ne lui conviennent pas ! Il se comporte comme depuis 2008, les Français et néerlandais prisonniers de l’UE, Wurtz est complice et trouve le crime de forfaiture du TCE normal ! ! !
Une fois approuvée l’entrée dans l’UE, on ne peut plus en sortir. Wurtz vous le cache !

Wurtz prend pour exemple la campagne du non au TCE qui serait un « modèle », un modèle de campagne et de résultat, oui, mais pas un modèle de « conséquence », il oublie soigneusement de dire que ce Non a été violé par les pro-UE : PS, droite, centre et verts, emmenés par Sarko, qui ont commis un épouvantable crime de forfaiture en votant contre le peuple ! Crime aggravé si l’on peut dire par Hollande qui avait promis de renégocié le traités et à peine élu a, au contraire, signé le MES et le TSCG ; De ces crimes de forfaitures là qui amène les français dans l’impasse, Wurtz n’en parle pas non plus !

En « raisonnant » comme cela, Wurtz aurait pu écrire sur le vote « modèle » du TCE : « Malheureusement, tout indique que la voie choisie pour exprimer cette colère et cette frustration risque fort d’enfoncer encore plus le peuple français dans l’impasse »

Mais en France, Wurtz et les siens, cachent ce crime de forfaiture qui fait que juridiquement, la France ne fait plus parti de l’U .E : En démocratie, un parlement ne peut voter contre le peuple, c’est la même chose pour les néerlandais, Wurtz vous le cache !
Britanniques, Français et néerlandais sont les prisonniers de l’UE, et Wurtz peut dire tout ce qu’il voudra, il ne changera pas lé réalité !

Reprocher aux travailleurs britanniques d’avoir été abandonnés - par ce que Wurtz appelle la gauche, mais qui n’a plus de différence avec la droite, voir l’extrême droite - c’est attaquer les victimes, ce serait à sa « gauche » de défendre les travailleurs contre l’UE et ses lobbies de l’UNICE - le MEDEF de l’UE qui dirige tout et décide de tout dans l’UE depuis 65 ans.

Wurtz met tout sur le dos de l’UKIP qui a fait 12,5 % des voix l’an dernier ! C’est un peu léger. Comme les élites de l’UE, il prend le peuple pour des imbéciles, en France, cela fait 65 ans et en Grande Bretagne 43 que l’UE casse tout ce que le peuple a, pour le voler et le donner aux plus riches ! Wurtz comme l’ensemble des dirigeants UE est autiste !

Wurtz prétend finalement prendre 3 exemples, qui ne sont d’ailleurs que 2 en fait, puisqu’il passe sont temps à rabâcher extrême-droite, extrême-droite, comme les socialistes qui sont allés chercher Le Pen le 20 juin 1982, et depuis à chaque élection, ils appellent à voter PS pour battre l’extrême droite ; mais on a vu lors des manifs que flics à majorité FN et gouvernent PS s’entendent comme larrons en foire pour agresser très violemment les manifestants ! « Fascistes roses » dit Emmanuel Todd !

Quand à la différence Cameron et extrême droite, Wurtz est bien en peine de nous la donner, en réalité, comme on l’a vu avec l’Ukraine, les partisans de l’UE n’ont absolument pas été gênés de voir une coup d’état Nazi, puis le nouveau régime demander son adhésion à l’UE ; de même, les pro-UE n’ont pas été gênés de voire l’Autriche, en l’an 2.000, après quelques mois de mini sanctions, finalement considérée comme le meilleur élève de l’UE, ou comme ils disent de l’Europe, pour avoir le plus brillamment détruit services publics, santé et social en un rien temps ! Ce qui gène les pro-UE dans l’extrême droite Nazie ou non, ce n’est pas ses crimes, c’est le fait qu’elle puisse dans certains pays être contre les lobbies de l’UNICE, contre l’UE ! L’Huma a mis 1 ans a régir, du 20 février 2014 au 2 février 2015 contre les Nazis pro-Européens de l’UE, entre temps, ils avaient pourchassé les communistes et leurs alliés, en tirant dessus, brûlé au lance-flamme 40 à 80 syndicalistes lors d’un pogrom le 2 mais 2014 à Odessa, mais Wurtz comme le PCF et l’Huma complice ont installé le silence.

************************

(*) Les mensonges éhontés des Pro-UE sur les finances.
Pour 2.016, le site officiel de la France titre sur « 21 milliards € pour 2015 », en fait dans le texte, on lit : la participation financière globale de la France est de 22,6 milliards € pour 2015, on apprend même en sous-titre que la France est : « 3e pays contributeur net et 2e bénéficiaire des dépenses européennes », sauf que l’on ne nous donne aucun chiffre des dépenses de l’UE pour le prouver ! Cherchez l’erreur !... ou l’intox du gouvernement… un mensonge éhonté caché par Wurtz ?

Selon le JDD : Notre pays verse environ 20 milliards € par an au budget européen, pour 12 milliards d'aides diverses en retour ! ! ! … alors que depuis 43 ans, on nous répète que la France verse beaucoup plus que la Grande-Bretagne, et que cela s’est considérablement aggravé avec Thatcher, on arriverait à un solde net de 8 milliards € pour la France contre 11 à 22 pour le britanniques ? !
http://www.lejdd.fr/International/UE/Ce-que-coute-l-UE-ce-qu-elle-rapporte-665648

L’UE cadeaux aux trusts par-dessus tout selon BFMbuisiness
Bref tout est extrêmement opaque dans les budgets de l’UE, mais à force de chercher, on découvre des pépites, que ce sont les richissimes trusts luxembourgeois qui s’en mettent plein les poches rien que sur la « politique européenne de compétitivité et pour l'emploi », traduire les cadeaux aux lobbies industriels : le Luxembourg reçoit l’équivalent de 304 € par habitant, très loin devant le 2ème : la Belgique ; au total le Luxembourg reçoit : 2.352 euros par habitant très loin devant les lettons 743 € ; le journal patronal BFMbuisiness, en visant les habitants de manière raciste, cache les vrais bénéficiaires : les actionnaires des trusts transnationaux subventionnés.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/subventions-europeennes-le-palmares-des-gagnants-et-des-perdants-850298.html

DD 24/06/2016 19:13

Et pour bien nous préparer à ces probables "sanctions", les chiens de garde nous ont longuement expliqué que l'électeur "brexit"- type était vieux (quelle horreur !), vivait soit dans la bouse ou les cités ouvrières sinistrées ce qui n'est guère mieux, et avait rarement fait des études supérieures, comme sont supposés en avoir fait certains journalistes distingués. Ces rustres l'auront vraiment cherché !