Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

La vérité sur l'attaque de l'hôpital Necker, et les conclusions qu'on peut en tirer

16 Juin 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #loi travail, #Ce que dit la presse, #Répression

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kro 18/06/2016 22:17

https://www.facebook.com/notes/jocelyne-krumrf/lettre-ouverte-de-madame-renaud-en-r%C3%A9ponse-%C3%A0-la-lettre-ouverte-de-monsieur-cym%C3%A8s/10154221467433232

kro 18/06/2016 22:03

Lettre ouverte de madame Renaud en réponse à la lettre ouverte de monsieur Cymès.

http://www.allodocteurs.fr/blogs/le-blog-de-michel-cymes/degradations-a-l-hopital-necker-enfants-malades-mon-carton-rouge_1095.html


Cher Monsieur Cymes,

Permettez-moi un mot pour exprimer un souhait.

Aujourd'hui, vous êtes l'animateur préféré des français avec une aura médiatique très positive et pour être sincère, je vous aime bien. Mais demain, j'espère que vous serez un peu plus informé.

Premièrement, je constate par votre écrit que les «casseurs» sont donc jeunes, sans famille, sans métier et ne sont pas «papas».
De ce pas, je vous invite à contacter les lexicographes du Larousse ou l'académie française afin de modifier la définition actuelle du mot «casseu » qui se traduit, selon le Laroussse, par une «Personne qui se livre, lors d'une manifestation, à des dégradations sur la voie publique, dans des locaux administratifs, etc.» et d'y rajouter «personne jeune, sans enfant ni métier ni famille».

Deuxièmement, votre lettre, sur le ton de la colère et j'en conviens, manque à mon sens de recul et de recoupement d'informations. Elle plonge la tête la première dans le sens unique de la mélasse médiatique qui à pour objectif de scandaliser la population et surtout de faire en sorte que l'on ne se rappelle que de cela : Manif du 14 juin, ils ont attaqué les enfants.
Je déplore tout comme vous cet acte gratuit, sans aucun sens, une cible incompréhensible.
Je ne minimise en rien l'affolement, la peur et le stress du service hospitalier, des enfants et leur famille et ne cautionne aucun acte de la sorte et ne soutient nullement les auteurs.
Pour autant, en tant que citoyenne, j'essaie systématiquement de recouper toutes informations d'où qu'elles viennent et tend à être la plus objective possible. Ce n'est pas aisé, je vous le concède.
Mais pour ce cas précis, une vidéo de journaliste de 42 min et des témoignages de manifestants (les liens sont en bas de page) nous démontrent un fait : les vitres cassées sont l'acte d'un «casseur isolé». Un seul.
Un manifestant lui court après afin de lui demander de stopper cette action innommable. Je vous laisse le soin de lire les articles et de visionner ladite vidéo.
Personne ne sait d'où sort ce casseur mais nous sommes en droit de nous interroger sur sa performance de casser x vitres à la masse en un temps record pour ensuite disparaître.
Et puis il y a «casseurs» et «casseurs».
Les «casseurs» de manif ont des actes symboliques qui dénoncent le capitalisme. Les cibles visées (banquent, assurances, vitrines publicitaires etc) sont le pourquoi de leurs batailles et celles de milliers de manifestants. Les «casseurs» de manif n'agissent pas au hasard et leurs actions sont des actes politiques.
Ensuite il y a les «casseurs» qui cassent tout et n'importe quoi et qui ont un seul but précis : celui de casser gratuitement. Je vous en remets au souvenir récent des supporteurs de football, qui ont dévasté le centre ville de Marseille et Lille lors de l'euro 2016.
Pour finir il y a les «casseurs» au col blanc et aux costumes que l'on peut se payer si l'on travaille. «Casseurs» condescendants et méprisants qui dans un même temps vont instrumentaliser les enfants de Necker et supprimer 22 000 postes dans les hôpitaux. Mais ceux là M.Cymes, effectivement ne cassent pas de vitrines. Il cassent de l'humains. Ça ne se voit pas aussi facilement que les pavés sur le bitume ou un trou dans une vitre. La différence : les pavés se ramassent, les vitrines se remplacent mais les ouvriers se suicident. (vous voyez .. moi aussi je peux faire dans le drame).

Etiez-vous présent lors de cette manifestation ? Avez-vous vu ou lu des témoignages de citoyens jeunes, vieux, avec ou sans famille ? Des témoignage de «papas» ? De mamans ? De papis ? De mamies ?
Parce qu'il y en a. Des tas.
Tous témoignent de l'acharnement des forces de l'ordre à les empêcher de manifester et aux techniques d'encerclement de la foule qui, immobilisée, peut être enfin gazée.
Qui a décidé du parcours à suivre pour cette manifestation ? Qui a arrêté la manifestation au niveau de l’hôpital Necker ?
Les forces de l'ordre. Oui.
Les forces de l'ordres qui agissent et se déploient en fonction des directives de l'état.

Il me semble important et indispensable de stopper l'instrumentalisation de cet évènement en se servant des enfants pour semer la révolte dans le coeur des gens.
Cet action n'est pas la résultante de cette manifestation. C'est un cas isolé totalement stupide et condamnable. On ne s'attaque pas à un hôpital. NON. Cet homme l'a fait. Seul. Il doit mal dormir.

Ne parlez pas aux «casseurs» de façon générale M. Cymes et encore moins aux «casseurs» de manif qui ont déploré cet agissement et s'en sont excusez auprès des enfants, mais adressez-vous au seul «casseur» qui a commis cet acte et interrogez les forces de l'ordre afin de connaître la raison pour laquelle ils ont stoppé la marche précisément à cet endroit, formé une nasse pour empêcher la foule de sortir, gazé les gens qui parfois ont cru mourir, étouffés par les gaz.
La foule est allée là où les forces de l'ordre l'a poussée. Effectivement, un petit arrêt à Necker, en faisant monter la tension (par des lancers ininterrompus de bombes lacrymogènes sur la foule immobilisée) était un bon spot pour pousser à bout les manifestant en espérant des débordements et pour les raisons que l'on sait.

M.Cymes, je vous souhaite de ne jamais faire comme bon nombre de manifestants, de vous assoir dans le couloir des urgences et d'attendre sans savoir si vous allez perdre votre œil ou votre ami qui vient de recevoir un tir tendu de bombe lacrymogène dans la nuque. Je vous souhaite de ne jamais ressentir cette colère qui prend le dessus et vous donne envie de tout casser !
Quand je dis «tout casser» je ne fais pas l’apologie des actes de dégradations, aucunement, je parle du ressenti éprouvé lorsque l'injustice vous tombe dessus et violemment (celle de se faire «casser la gueule» gratuitement alors que manifester est un droit constitutionnel).

Et avec le même dédain et le même jugement que vous employez dans votre lettre, permettez-moi, je finirai par vous dire : un peu de patience… on en reparlera quand vous vous retrouverez dans une manif pour défendre des droits constitutionnels dont vos enfants et les enfants de vos enfants pourront profiter.

La parole que vous portez, M.Cymes, fait sens pour bon nombre de gens qui vous suivent et vous aiment. Parole qu'ils ne mettront, de surcroît, pas en doute car ils vous pensent de bonne foi.
Je vous pense aussi de bonne foi mais mal informé. C'est là dessus que je souhaite vous interpeler. Votre popularité vous engage et il me semble important d'y apporter quelques précisions et informations indispensables pour l'élaboration d'un avis éclairé.
N'amalgamons pas tout.

Avec tout mon respect.
Mme Renaud.

http://www.dailymotion.com/video/x4gobzw_manifestation-du-14-juin-a-paris-contre-la-loi-travail_news
http://www.nuitetjour.xyz/gratuit/2016/6/16/la-vrit-sur-lattaque-de-lhpital-necker-et-les-conclusions-quon-peut-en-tirer-ditorial-en-accs-libre
https://paris-luttes.info/ce-que-j-ai-vu-a-la-manifestation-6157?lang=fr
http://paris-luttes.info/affrontements-devant-l-hopital-6151
https://gazettedebout.org/2016/06/16/laccablant-bilan-des-street-medics-apres-la-manif-du-14-juin/

morvan 17/06/2016 06:45

A) Je viens d'entendre sur itélé, à peu près " Rencontre el Khomri/Martinez, la CGT affaiblie par les exactions à l'Hopital Necker."...... B) modeste CGT moi-même, venue du Nord avec un camarade à la manif, je témoigne n'avoir appris/compris qu'il y avait eu violences et heurts en tête de cortège, et de la casse à Necker,, qu'à mon retour chez moi . La taille d'une telle manifestation empêche toute visualisation et compréhension "d'ensemble". Pourtant, mon camarade et moi, bons distraits l'un et l'autre, n'avions pas bien saisi les consignes de départ de la place d'Italie pour notre groupe, et noyés dans la foule, nous avions cavalé pour rejoindre le 1er départ des Gobelins, où nous croyions être derrière les dockers, puis rebroussé chemin d'environ 300- 400 m, et fait une très très longue halte après avoir compris notre erreur, précisément donc dans ce périmètre des petites rues adjacentes dont celle vers Necker,, pour attendre et rejoindre notre groupe, finalement dernière avenue partante. Sur ce trottoir montant de la manif côté droit, ce qui était frappant A CETTE HEURE LA c'était l'absence de forces de police à l'entrée des rues adjacentes sauf une où j'ai compté 5 CRS derrière un grillage mobile, point barre. Un ou plusieurs casseurs pouvait donc en opération éclair revenir par l'une de ces rues sur le Bd Montparnasse, et crasher les vitrines (agences bancaires notamment) que nous avions vues intactes à notre 1er passage. Je voudrais bien connaître l'heure de la casse Necker, je ne la trouve nulle part, mais ce serait fondamental pour comprendre l' "organisation de la manipulation". Je suis profondément offensée par celle-ci, et par un gouvernement qui méprise à ce point les citoyens. Je serai de la prochaine manif le 23/06 à Lille, et de toutes les autres = j'espère qu'avant le départ de cortège, au lieu d'aller pêcher de force un ou deux cégétistes bien tranquilles sous leur drapeau, les policiers, (c'est un comble pour moi de dire cela, voyez où "ils" me mènent....), feront appliquer la Loi/règlementation qui est à leur disposition, et obligeront les petits c... masqués cagoulés qui sont au départ à "vivre la République" - et donc la manif qui la défend - "à visage découvert", selon le slogan anti-burqa : le texte est tout à fait applicable à ce cas là ! Nos services d'ordre syndicaux ne" sont pas, eux, habilités à le faire....