Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La Russie, les Kurdes et Erdogan

10 Octobre 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #lutte contre l'impérialisme

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gourmel Michel 10/10/2015 18:21

L’OTAN aux abois massacre les pacifistes.
Ankara, une centaine de morts, des centaines de blessés.
..........................................................................................................................
Le bilan des morts dans les explosions survenues à Ankara a atteint 86 personnes, selon le ministre turc de la Santé Mehmet Muezzinoglu.
Toujours selon lui, les déflagrations ont également fait 186 blessés, dont 28 se trouvent dans un état grave.
http://fr.sputniknews.com/international/20151010/1018744496/turquie-explosions-bilan.html
..........................................................................................................................
Que le crime viennent des USA, de France, de Turquie, … c’est l’OTAN !"
C’est l’OTAN aux abois pour ses alliés pseudo« civils » de Daes’h et Al Qaeda, avec Israël, le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui sont les bénéficiaires !
Ce crime abominable met fin à une immense manifestation à Ankara.
Les occidentaux ont une haine profonde des pacifistes, qu’ils traitent comme communistes !
..........................................................................................................................
Un attentat qui rappelle celui de Blair à Londres le 7/7/05
… qui avait fait 56 morts et 700 blessés. Dû au fait que 80 à 90 % des britanniques étaient contre la guerre en Irak et qui manifestaient toujours plus nombreux ; pour imposer seul contre tous sa guerre en alliance avec les USA, il a fait exploser des charges dans les trains de banlieue et autocars. Mais il s’est fait prendre car les familles des victimes ont découvert que les enquêtes de Scotland Yard et du Parlement avaient été falsifiée, que le train pris par les terroristes n’existait pas, ce qui signifiait qu’il n’y avait pas eu d’enquête.