Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Accident industriel en Chine ... traduit en français !

28 Août 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Chine, #Ce que dit la presse

Envoyé par Patrice Jullien

Comment dit-on Ruihai Logistics en français ?

Accident industriel de Ruihai Logistics, quelques dates :

Ø 21 septembre 2001. Le hangar 221 de l'usine Ruihai Logistics explose : 31 morts, 2500 blessés et 27.000 bâtiments détériorés ou détruits aux alentours de l'usine

Ø 16 mai 2006 le rapport d’expertise est remis au tribunal correctionnel

Ø 23 février - 30 juin 2009 procès à Tienjin : 3.000 plaignants, 2.000 parties civiles et plus de 50 avocats Le 24 juin 2009, le parquet requiert une peine de trois ans de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende pour le directeur de l'usine Ruhai Logistics, Yu Xuewei, ainsi que 225.000 euros d'amende pour Ruihai Logistics, filiale de Sinopec

Ø 19 novembre 2009 le tribunal correctionnel de Tienjin relaxe Ruihai Logistics et Yu Xuewei.

Ø 20 novembre 2009 le parquet fait appel

Ø 20 décembre 2011 un célèbre juge missionné par Sinopec évoque la piste d’un attentat terroriste ouïgour (un intérimaire portait plusieurs slips superposés)

Ø 24 septembre 2012 la cour d'appel de Tienjin infirme le jugement de 2009 et déclare Ruihai Logistics, ainsi que son ancien directeur, coupables d'homicides, de blessures et de destructions involontaires

Ø 24 janvier 2013 La cour administrative d'appel de Shanghai reconnaît la responsabilité de l'État dans l'explosion de l'usine Ruihai Logistics.

Ø 17 décembre 2014 le conseil d'État juge que l'État n'est pas responsable de l'accident chimique à Tianjin

Ø 13 janvier 2015 La cour de cassation annule l'arrêt de la cour d'appel de Tianjin et renvoie l'affaire devant la cour d'appel de Pékin

Ø 23 juin 2015 La colère des victimes chinoises

…et en chinois ?

Chine : 12 suspects arrêtés suite aux explosions meurtrières de Tianjin

Publié le 2015-08-27 à 09:18 | french.xinhuanet.com

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- Le Parquet populaire suprême de la Chine a accusé onze responsables et dirigeants du port d'avoir négligé la gestion du stockage et du transport de produits chimiques dangereux dans le port de Tianjin, où se sont produites les explosions tuant 139 personnes.

Les responsables venant de divers départements gouvernementaux, dont les autorités locales de la gestion du transport de Tianjin, les agences de réglementation de la sécurité du travail, les autorités des ressources foncières, le bureau des douanes de Tianjin et une entreprise d'Etat portuaire, ont fait l'objet d'une enquête pour "manquement au devoir" et "abus de pouvoir", a-t-on appris jeudi d'un communiqué du Parquet.

Les fonctionnaires poursuivis sont Wu Dai, responsable de la Commission municipale du Transport de Tianjin et Zheng Qingyue, président de la Tianjin Port Holdings Co., Ltd.

La police a arrêté 12 suspects de la Tianjin International Ruihai Logistics Co. Ltd., propriétaire de l'entrepôt qui a explosé.

Cette entreprise et les détenus étaient suspectés d'avoir illégalement entreposé des produits dangereux. Parmi ces 12 personnes figurent Yu Xuewei, président du conseil d'administration de l'entreprise et son vice-président du conseil d'administration Dong Shexuan, selon la police.

Du personnel des douanes de la zone douanière de Tianjin a été reconnu coupable d'avoir été négligent et irresponsable dans la supervision des affaires liées aux produits chimiques dangereux illégaux de la société Ruihai, a précisé le communiqué.

Du personnel impliqué est également suspecté d'avoir fourni illégalement des permis de dédouanement à l'entreprise tout en l'autorisant à mener des activités commerciales illégales, a-t-il ajouté.

Le port de Tianjin est également responsable de cet accident puisqu'il n'a pas pu prévenir des risques potentiels de sécurité et des affaires illégales de Ruihai, selon la même source.

Deux explosions se sont produites le 12 août dans un entrepôt dans le port de Tianjin, où était entreposée une grande quantité de produits chimiques toxiques, dont environ 700 tonnes de cyanure de sodium.

Limogeage d'un responsable chinois de la sécurité du travail

Xinhua | 27.08.2015 08h27

Yang Dongliang, qui fait actuellement l'objet d'une enquête pour corruption, a été démis de ses fonctions de directeur de l'Administration d'Etat de la sécurité du travail, a annoncé mercredi le Département de l'organisation du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

La Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC a annoncé une enquête à l'encontre de Yang Dongliang le 18 août pour "grave violation de la discipline et de la loi".

Yang Dongliang, âgé de 61 ans, est membre du 18e Comité central du PCC.

Il a été vice-maire de la municipalité de Tianjin entre 2001 et mai 2012, avant d'être nommé directeur de l'Administration nationale de la sécurité du travail.

Avant 2001, il a travaillé pour le gouvernement municipal et des entreprises publiques à Tianjin, ainsi que pour des entreprises pétrolières dans le nord de la Chine.

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI

Répondre, Répondre à tous ou Transmettre | Plus

Cliquez pour répondre à tous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article