Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Une critique de la campagne antistalinienne de la presse gauchiste, dès 1973

29 Juillet 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique, #Russie, #Europe de l'Est

Opposition de gauche, on a vu ! (Numéro spécial PH en 1976)
Opposition de gauche, on a vu ! (Numéro spécial PH en 1976)

Lettre envoyée par un lecteur à "Politique Hebdo" en 1973. envoyé par Daniel Poncet

http://www.editions-proletariennes.fr/Dochml/presse/articles/humarouge/dates/1973/avril/hr184p8.htm

Lettre d’un lecteur à « Politique Hebdo »

A propos de la campagne antistalinienne

Messieurs,

C'est abasourdi que j'étais sorti de la lecture de l'article intitulé « le stalinisme ordinaire » de P. Ivanov dans Politique Hebdo n°70, du 15 mars 1973. Abasourdi mais, malgré l'unanimité qui semble exister dans tous les articles de P. H. sur l'antistalinisme, persuadé que P. H. ne passait cet article que conformément à sa ligne d'ouverture à toute la gauche qui se veut révolutionnaire, et que, conformément à cette ligne affichée devant les lecteurs, le journal ne manquerait pas de faire appel la semaine suivante à des défenseurs de Staline pour exposer à leur tour leurs thèses. J'ai donc attendu la semaine suivante, j'ai lu P. H. et je ne suis plus abasourdi : je suis édifié et dégoûté.

Marx disait que tout se tient et voici comment :

1ére phase : On prépare doucement le lecteur par de multiples informations (les staliniens par-ci, le stalinisme par-là). Dans cette préparation on s'épaule amicalement avec la propagande bourgeoise (le stalinisme par-ci, les staliniens... oh pardon ! les communistes par-là).

2' phase : On sort un bon gros article bien antistalinien, bien anticommuniste, bien calomniateur, sur la base d'un livre produit par G. Bortoli. journaliste éminemment prolétarien comme tout le monde sait, qui fut correspondant de... l'O.R.T.F. en URSS (quelle référence !). Ce livre est censé décrire la « vie » de tous les jours dans l'enfer communiste... oh pardon ! stalinien de l'U.R.S.S. en 1952-53 (remarquons le choix judicieux de la période - mort de Staline, les révisionnistes se disputent le pouvoir -) ce qui est fort intéressant quand on sait que ce M. Bortoli passa 3 ans en URSS vers... 1965, c'est-à-dire, au moins 12 ans après (ce qui n'est pas dit dans l'article !).

Pour le contenu de l'article qui en remontrerait aux meilleurs rédacteurs de propagande de la CIA et du capitalisme, « tout y est ou presque » :

« Les foules anonymes aux vêtements mal foutus », « la routine grisâtre et morne de la vie soviétique de tous les jours », « l'ultime extrémité du possible en matière de terrorisme et d'exploitation », « les isbas délabrés des kolkhozes, les luxueuses villas des dignitaires, les immenses camps du MVD, les colossales statues du chef, les énormes réalisations du régime, les petits littérateurs officiels, gras et roses, les kolkhoziens faméliques, les millions de bagnards au crâne rasé, les ouvriers ivrognes (!), les héros du travail, les sbires inquiétants du KGB. l'immense foule (!) russe et à cent pieds au-dessus d'elle, le Dieu-Staline (!) », « la faim permanente », « la chasse à la nourriture », les villes et les campagnes affamées « la peur quotidienne », éventuellement jusqu'à « la vraie, la grande, la dernière, celle du coup de sonnette à 3 h du matin », « des millions des meilleurs militants, dans le monde entier (!), de la Grèce à la Chine (!!!), de l'Espagne à la Pologne, sont exterminés (!!), sont délibérément sacrifiés par Staline », « certains d'entre eux..., livrés officiellement (!!) à la Gestapo par le NKVD de Staline », « Mot à mot ce que disaient les capitalistes occidentaux il y a vingt ans en pleine guerre froide (mais alors les capitalistes avaient raison quand ils disaient que Staline était un monstre et le communisme une monstruosité, mais alors on comprend qu'ils aient lutté pour endiguer le communisme... pardon le stalinisme, mais alors la Corée, l'Indochine, la chasse aux sorcières, etc.. c'était pas si mauvais, mais alors, mais alors..). Jusqu'au bouquet final : « il faut faire savoir aux nouveaux adorateurs (!) de Staline qu'ils n'ont rien à faire dans les rangs de l'extrême (!) gauche, que leur vraie place, leur seule place est aux côtés des NOSTALGIQUES DE TOUS LES FASCISMES (!!!) » CQFD COMMUNISTES… oh pardon ! STALINIENS = FASCISTES, et ce C Q F.D là va nous être très utile pour aborder

la 3ème phase :

La semaine suivante, on sort un « dossier-débat » de 5 pages entre 2 magnifiques intellectuels avec pour gros titre :

NAZISME ET STALINISME (CQFD bis) et 2 sous-titres : 1) le langage totalitaire (c'est pas l'UDR qui parle comme çà) ; 2) Deux histoires.

Mais des résultats comparables (!!) (CQFD ter) et ce n'est pas tout, des photos et dessins mettent sur le même plan les manifestations de masse nazies en Allemagne et les manifestations de masse communistes (ou staliniennes ?) en URSS. Et tout cela dans un charabia hautement intellectuel qui passe de la présentation de Hitler-admirateur-de-Staline (pourquoi pas allié ?). de la comparaison de Lénine à Mussolini-le-fasciste, à l'aveu inconscient de l'abandon du léninisme par l'abandon de Staline (dans ce que dit Lénine le parti doit prendre tout le pouvoir, pas de fraction dans le parti, « le stalinisme se trouve en germe »). Eh oui. messieurs les petits-bourgeois, dans le léninisme, la pratique de Staline se trouve en germe car Staline ne fut que le continuateur fidèle de Lénine, et comme dit Mao Tsé-toung : « abandonner l’épée qu'est Staline conduit à abandonner l'épée qu'est Lénine ».

Pour finir, une super-énormité parmi d autres :

«Trotsky était la grande terreur ( !!) de la bourgeoisie mondiale » et par contre « Staline est apparu aux yeux de Hitler comme celui qui avait su imposer Tordre national face au délire des judéo-internationalistes ».

Ah, bon ! On croyait que c'était l'U.R.S.S. de Staline qui était tout le temps attaquée par la bourgeoisie mondiale, on croyait que c était l'URSS de Staline qui a subi des dizaines de millions de morts du fait des attaques et blocus impérialistes. On croyait que c'était l'URSS de Staline qui était le pire ennemi de la bourgeoisie mondiale et ce pourquoi celle-ci a nourri Hitler en son sein. On croyait que c'était l'URSS de Staline qui était le pire ennemi d'Hitler, que c'était sur le front russe que l'armée nazie avait subie 80 % de ses pertes totales de la guerre et que des nazis avaient été battus grâce à l'URSS où il y eut Stalingrad... oh pardon. Volgograd, on croyait que c'était l'URSS de Staline qui apporta tout le soutien qu'elle pouvait (elle était dans des conditions déjà peu enviable) à l'Espagne attaquée par les fascistes. Eh bien non ! « la grande terreur de la bourgeoisie mondiale » c'était TROTSKY ! qui criait au début de la guerre : « Défaitisme Révolutionnaire », vous battez pas contre les nazis, ce sont des travailleurs comme vous.... etc.

On croyait que l'URSS de Staline était à la tête du front mondial antifasciste (demandons aux camarades chinois ce qu'ils en pensent).

Eh bien non ! l'URSS de Staline et l'Allemagne nazie c'est kif-kif-la même chose.

Il suffit. Inutile d'aller plus loin !

La crapulerie (le mot semble bien faible) n'a pas de limite dans la volonté anticommuniste.

Il faut encore dire que beaucoup de jeunes comme moi ont été trompés par Politique-Hebdo sous couvert de « faire la synthèse des idées d'extrême gauche », « ouvrir le débat au sein de l'extrême gauche », « favoriser la formation d'un pôle révolutionnaire en France », trompés car Politique-Hebdo n'était que la canne à pêche (ou le filet à noyautage) du PSU et plus profondément des trotskystes, et plus profondément encore de la petite-bourgeoisie intellectuelle anticapitaliste mais plus irréductiblement que tout : anticommuniste - et n'est-ce pas, une fois de plus typique de ces gens qui prennent des airs de (fausse) pucelle, proclament leur (fausse) naïveté en prétendant vouloir « ouvrir le débat (!) », « faire la synthèse des idées (!) tout ça dans la meilleure des (fausses) objectivités, sans jamais annoncer ouvertement la couleur (PSU-Trotskystes en l'occurrence) - et l'antistalinisme (communisme ?) n'est qu'un des aspects de ce travail souterrain, un autre aspect étant par exemple « un nouveau projet socialiste enraciné dans la réalité française (politiquement précisé autour du thème de l'autogestion) » et boum ! (éditorial du P. H. n" 70) « le projet autogestionnaire de la CFDT » (article dans le n° 70) et bing !

Voilà. On m'a eu une fois, on ne m'aura pas deux ! J'espère que vous aurez au moins le courage de publier cette lettre in-extenso (malgré sa longueur), car elle peut, je crois, représenter l'avis de pas mal de lecteurs.

Jean SARFATI.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article