Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Autocritique et critiques du blogueur communiste 24/7

20 Février 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Théorie immédiate, #Publications, #GQ

Autocritique et critiques du blogueur communiste 24/7

Mis en ligne l'été dernier. Les chiffres de fréquentation ont été actualisés (moins 10% environ).

Une critique de la forme "blog"

"Les formes de contrôle qui ont accompagné l'essor du néolibéralisme dans les années 1990 ont été (...) invasives dans leurs effets subjectifs du fait de la dévastation de relations partagées et collectivement assumées. Le régime 24/7 présente l’illusion d'un temps sans attente, d'une instantanéité "à la demande", avec la promesse de pouvoir obtenir ce que l'on désire tout en demeurant isolé de la présence des autres. La responsabilité envers autrui qu'implique la proximité peut désormais être facilement mise hors circuit par la gestion électronique des routines et des contacts quotidiens. De façon peut-être plus décisive, le régime 24/7 a entrainé une atrophie de la patience individuelle et des égards essentiels à toute forme de démocratie directe : la patience d'écouter les autres, d'attendre son tour pour parler. Le phénomène du blog est un exemple parmi beaucoup d'autre du triomphe d'un modèle d'auto-conversation à sens unique d'où a été éliminé la possibilité de jamais avoir à attendre et à écouter quelqu'un d'autre. Le blog, quelles qu’en soient les intentions, est en ce sens un des nombreux signes avant-coureurs de la fin de la politique".

Extrait de 24/7 (24 heures sur 24, 7 jours sur 7), le capitalisme à l'assaut du sommeil, Jonathan Crary (sic!), Zones - La Découverte pp 135/136

Évaluation sommaire de l'ouvrage, en raccourci : un mélange de naïveté universitaire gauchiste, de radicalité impuissante, et cependant des aperçus sociologiques et de critique de la culture géniaux.

La publication de cet extrait sur le blog RC a bien sûr une dimension autocritique. Environ 400 personnes s'y connectent chaque jour, pour consulter en tout environ 700 pages ou articles, mais seulement 25% d'entre eux interagissent. Les commentaires sont rares. S'agit-il d'une auto-conversation un peu élargie? Faute de mieux, on continue.

On peut aussi considérer que le repli sur le blog est la conséquence d'une difficulté à trouver ma place, c'est à dire la place où je peux faire œuvre utile selon mes capacités, dans les structures militantes qui existent. Il peut s'agir d'un excès d'individualisme de ma part, ce qui n'aurait rien d'étonnant pour quelqu'un longtemps égaré dans le situationnisme.

Mais c'est aussi un symptôme de plus de l'incapacité groupusculaire du courant communiste en France, qui a tant de mal à "prendre ses responsabilités", orphelin qu'il est du PCF. Prendre ses responsabilités c'est au moins pratiquer suffisamment l'unité et l'action pour devenir visible pour le prolétariat, et cesser de croire qu'il suffit pour ça de publier des textes ... sur Internet. Ces groupes trouvent pourtant leur origine dans l'appel qui portait ce titre qui circula dans le parti en 2000 sous les signatures prestigieuses d'Henri Alleg et d'Henri Martin.

Peut être l'ANC de fondation récente pourra-t-elle fournir un cadre à une action militante plus riche et constructive, et pour voir, j'y ai donc adhéré.

Autre limitation des blogs : précisément leur caractère infini. Un texte publié sur le net n'est jamais clôt, toujours amendable, améliorable, réutilisable, dissimulable, renégable. Il n'a pas de date limite, son passé peut toujours être recomposé. Or cette potentialité est aussi une faiblesse : la production intellectuelle doit s'objectiver en se détachant complètement de son/ses auteurs pour faire son entrée dans la réalité objective. A rester infiniment au stade de l'élaboration subjective il rate le concret et n'entre pas dans un processus dialectique qui lui permet de se réaliser.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Je lis les articles, je regarde les vidéos, je suis en fasse presque complète avec tous les documents
postés, donc je ne commente pas pour ne pas réécrire l' article d' une autre façon. Mais les arguments sont toujours bons à prendre, ça change de l' Huma.
Répondre
T
J'ai pu déjà le préciser: un blog est une arme, comme toute information ou argumentation.
Dans la mesure ou il est partageable sur tous les réseaux sociaux, l'arme que tu fabriques sert bien au delà des commentaires faits à l'intérieur de l'espace du blog.
Seul le nombre de billets lus est un signe intéressant. Overblog, comme les autres plateformes, fournit cette information.
Répondre
T
Très bien continuez, les articles sont court très bien ficelés.
Répondre
M
Ce n'est pas tout à fait mal vu... car effectivement le blog permet de dire sans être trop agressé... pour moi il est un complément des réseaux sociaux qui eux aussi ont leur limite ... nous avons perdu l'habitude du porte à porte comme au temps des cahiers de doléances ... et les gens n''accepteraient plus cela on se ferait jeter quand on ne se ferait pas agresser ... alors comment faire ...

et même s'il n'y a pas d'interaction visible sur ce blog il est actif ... et partagé je sius venu ici par un lien facebook d'autres font comme moi ... nous lisons et partageons à notre tour ... c'est peut-être une bouteille à la mer ... mais c'est à faire ... Merci
Répondre
T
Ici, Gilles il ne fonctionne pas pour le partage su Facebook, et c'est dommage.
La peule façons de le publier (important quand on a beaucoup d'amis -c'est mon cas-), c'est de copier l'URL et de le poster ainsi sur facebook, dument commentée.(pour donner l'envie de le lire).
Répondre