Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Vietnamisation du conflit en Ukraine?

5 Février 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ukraine, #Impérialisme

Attaque au napalm au Viet Nam

Attaque au napalm au Viet Nam

Lu sur PCF Bassin

Les légions de l’OTAN déjà à l’œuvre en Ukraine, mais les Etats-Unis vont-ils s’engager officiellement dans la vietnamisation du conflit…

05 Février 2015

Des troupes mercenaires sous uniforme de l’OTAN sont déjà à l’œuvre dans le Donbass, comme on a pu le constater lors de la prise de l’aéroport de Donetsk, mais hier la Rada (parlement ukrainien) a entériné l’accord sur la mise en place d’une unité militaire conjointe avec la Pologne et la Lituanie. Poutine ne semble pas se tromper quand il a déclaré que l’armée ukrainienne combattant dans le Donbass était les « Légions de l’OTAN » .

Pourtant la guerre et l’implication directe de l’OTAN est en train de franchir un nouveau seuil comme en témoigne le débat sur la livraison d’armes létales par les Etats-Unis dont nous exposons ici deux exemples, qui reflètent les réticences à un tel engagement, un affrontement direct avec la Russie. L’intervention à la télévision d’un membre du congrès et l’agence financière Blomberg. Aux Etats-Unis, on le voit la question a dépassé la simple hypothèse, on discute des modalités de l’intervention, de la fourniture d’armes. Ce qu’il faut mesurer également c’est que cette discussion sur les armes fournies par les Etats-Unis à une armée ukrainienne en pleine débandade et à une population qui refuse la conscription témoigne d’un nouveau seuil qui annonce une vietnamisation du conflit dans lequel les Etats-Unis seraient prêts à s’engager en tant que nation et à entraîner avec eux tous les pays de l’OTAN, comme nous y prépare la campagne de presse qui est lancée désormais de Libération au Figaro, sans que jamais le débat ne soit réellement ouvert au niveau citoyen.

Publié: 4 février 2015

http://actualidad.rt.com/actualidad/165377-msnbc-ucranianos-robaran-armas-estadounidenses

REUTERS/Jonathan Ernst

LES UKRAINIENS NE SONT PAS EN CAPACITE D’UTILISER NOS ARMES/ DE QUELLES ARMES S’AGIT-IL ?

Un membre du Congrès américain, le député Chris Van Hollen. s’ interroge sur l’utilité de livrer des armes plus perfectionnées aux ukrainiens et note : « Les soldats ukrainiens n’ont pas une préparation suffisante pour utiliser les armes que vous souhaitez fournir de la part des U.S.A. En outre, il existe un risque que l’armement puisse être volé et vendu à des terroristes » lors d’un interview à la chaîne MSNBC

Le politicien a ajouté que les armes létales ne seront pas utiles à l’armée ukrainiennes sans envisager une préparation de spécialistes militaires capables d’appliquer l’armement américain pour la résolution du conflit dans l’est du pays.

Notons que cette intervention fait état d’armes telles qu’elles supposent une préparation importante et un personnel adapté à leur usage, ce qui n’est pas le cas des armes de l’OTAN déjà fournies par les pays baltes sans parler des mercenaires déjà sur place.

On peut imaginer y compris des armes nucléaires et en tous les cas des armes qui sont criminelles quand elles sont dirigées contre les population civiles en priorité ce qui est le cas dans le Donbass.

AU PLUS HAUT NIVEAU DES VOIX INTERVIENNENT EN FAVEUR DE CET ENGAGEMENT DIRECT

Le Secrétaire à la défense des USA, Ashton Carter favorise l’envoi d’armes létales à l’Ukraine, selon son discours de mercredi devant le Senate Armed Services Committee.

« Je pense que nous devons aider les Ukrainiens à se défendre. La nature de ce soutien je ne peux pas dire dès maintenant, parce que je n’ai pas discuté avec nos chefs militaires ou avec les dirigeants ukrainiens, mais j’incline dans le sens de leur fournir des armes, y compris des armes létales, » a déclaré Carter.

© AP Photo / Altaf Qadri

Mardi, le député spécialiste de la National Security, Advisor Ben Rhodes a dit, dans une interview à la télévision américaine, que la fourniture d’armes n’est pas le moyen de mettre un terme à la crise ukrainienne.

Dans la journée, deux responsables de la République sécessionniste du peuple Donetsk ont relaté la découverte de munitions de l’OTAN dans la région déchirés. Les rapports corroborent les résultats antérieurs en ce qui concerne le fusils d’assaut fabriqué aux États-Unis, des grenades et des dispositifs de communication laissées par les Ukrainiens dans leur retraite.

http://sputniknews.com/military/20150204/1017775242.html#ixzz3Qqeeylmq

Alors que le Président américain, Barack Obama, n’a pas annoncé de décision de fournir l’aide militaire à Kiev, une série de défaites de l’armée ukrainienne ces derniers jours a contraint la maison blanche à adopter une nouvelle approche « sur la question de l’assistance militaire ».

LE SITE FINANCIER BLOOMBERG CONTRE L’ENGAGEMENT

Selon le site de conseil aux investissements financiers en raison de la conjoncture internationale Boomberg, il est noté que l’envoi de cette cargaison d’armes en Ukraine peut donner à Kiev l’idée que les USA est prêt à affronter le Russie.

Mais la réalité montre que Washington et ses alliés ne veulent pas se battre avec la Russie à cause de l’Ukraine, Bloomberg écrit :

« L’Ukraine a déjà acquis des armes chez d’autres pays de la région, mais s’il y a une chose capable d’inciter le peuple russe à accepter une guerre ouverte avec leurs frères slaves en Ukraine, c’est l’idée qu’ils pourrait se battre avec l’OTAN, mais pas avec les Ukrainiens ».

Bloomberg conclut que les États-Unis et leurs alliés doivent expliquer à Kiev que ses ambitions de rallier l’OTAN ne sont pas réalisables. L’OTAN n’a pas besoin de l’Ukraine et la Russie considère son adhésion à l’alliance comme une ligne rouge. Pour cette raison, « Washington devrait rester loin de l’est de l’Ukraine ».

http://actualidad.rt.com/actualidad/165389-bloomberg-suministro-armas-ucrania-error

Ces opinions qui reconnaissent l’engagement déjà intervenu sur le terrain par le biais de la Pologne et des pays baltes en particulier manifestent la réticence devant une « vietnamisation » du conflit et l’affrontement direct avec la Russie dans lequel non seulement les Etats-Unis, mais l’ensemble de l’OTAN peut se trouver impliqué, dont la France.

Ces opinions réticentes en particulier celle de Wall street et des milieux d’affaire semblent refléter la position d’Obama lui-même, mais celle-ci est loin d’être majoritaire au sein du Congrès et de ses boutefeux, même quelqu’un comme Hilary Clinton qui joue la succession est plus proche des néoconservateurs qui poussent depuis le début à l’engagement direct. Notons que pour ces milieux néoconservateurs qui sont les conseillers des dirigeants démocrates aussi bien que républicains, la question du terrorisme au Moyen Orient est tout à fait secondaire, la grande affaire c’est l’attaque contre la Russie et au-delà la Chine, tout ce qui menace directement l’hégémonie américaine héritée de la seconde guerre mondiale.

Enfin il faut bien mesurer que ceux qui gouvernent à kiev voient dans la guerre la seule manière de continuer à diriger le pays en créant un bouc émissaire avec la Russophobie, à en tirer de confortables bénéfices et à continuer à percevoir d’importantes sommes qui permettent entre autres de pratiquer le trafic d’armes avec des pays de l’OTAN comme les pays baltes, qui sont eux-mêmes en train de préparer leurs écoliers à la guerre.

Danielle Bleitrach

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article